Le manuel Primokiz

Le développement d’une stratégie pour la petite enfance

Introduction

Dr. Heidi Simoni – Institut Marie Meierhofer pour l’enfance Afficher davantage Afficher moins

Objectifs de Primokiz2

Primokiz et Primokiz2sont des programmes de la Fondation Jacobs ayant pour but de promouvoir un système en réseau pour la formation, l’accueil et l’éducation de la petite enfance (FAE-PE). Primokiz2ainsi que des domaines voisins en lien avec cette thématique au niveau horizontal ou vertical. Le but est de développer et de consolider une politique globale de la petite enfance1. Une telle approche permet de garantir que les offres de prestation de haute qualité pour les petits enfants et les parents agissent de manière optimale.

Les enfants explorent le monde. Mus par leur curiosité naturelle. Soutenus par notre accompagnement bienveillant.2

Primokiz et Primokiz2sont des programmes de la Fondation Jacobs ayant pour but de promouvoir un système en réseau pour la formation, l’accueil et l’éducation de la petite enfance (FAE-PE). Primokiz2ainsi que des domaines voisins en lien avec cette thématique au niveau horizontal ou vertical. Le but est de développer et de consolider une politique globale de la petite enfance1. Une telle approche permet de garantir que les offres de prestation de haute qualité pour les petits enfants et les parents agissent de manière optimale.

Le développement stratégique et la mise en œuvre d’une politique de la petite enfance sont propres à chaque commune ou canton et dépendent aussi de spécificités régionales.

Le processus de développement communal, régional ou cantonal menant à un système global et en réseau pour la formation, l’accueil et l’éducation de la petite enfance s’appuie soit sur des prestations déterminées, soit sur leur mise en réseau. L’initiative a pour origine des professionnels isolés ou en groupe, un service communal ou cantonal, une institution de la société civile, des milieux économiques ou du monde politique. Les éléments déclencheurs d’un tel processus peuvent avoir leur origine dans des événements ou des observations survenant au sein d’une commune ou d’un canton, dans des discussions intercommunales ou dans des connaissances scientifiques. La volonté politique ainsi que la motivation qui en découlent au sein de l’administration et dans les actions visant à élaborer une stratégie pour la petite enfance sont indispensables pour assurer le succès d’une politique de la petite enfance.

L’analyse de la situation sert à révéler l’état initial dans le domaine de la petite enfance et les actions nécessaires. A partir de cette analyse, la commune ou le canton développe une stratégie pour la petite enfance qui contient les objectifs directeurs et un plan de mesures.

Le fait de tenir une documentation et d’effectuer une évaluation permet de garder une trace du processus politique, des aspects traités, des modifications et des objectifs, puis de les modifier et de planifier la phase suivante. Ce processus itératif sert les intérêts d’une politique durable et adaptée aux besoins de la petite enfance.

La qualité des différentes prestations est décisive si l’on veut bénéficier des effets d’un système global et inter- connecté de formation, d’accueil et d’éducation de la petite enfance. Les effets attendus des investissements en faveur de la petite enfance ne se produiront que si:

  • les offres de prestation dans le domaine de la petite enfance sont de haute qualité; 
  • le système interconnecté de prestations dans le domaine de la formation, de l’accueil et de l’éducation des enfants est maintenu sans interruption après le début de l’école obligatoire. 
    Il est donc impératif qu’une politique de la petite enfance s’accompagne de mesures visant la qualité et la pérennisation du système. Ces mesures font partie de l’obligation de surveillance de la commune ou du canton. Ces derniers doivent les soutenir et les exiger des prestataires.

Pour pouvoir mettre en place une couverture de prestations suffisante sur les plans quantitatif et qualitatif, il est indispensable de procéder de manière participative. Mettre en œuvre cet aspect participatif revient à informer le plus grand nombre possible d’acteurs et de bénéficiaires du système de formation, d’accueil et d’éducation de la petite enfance. Il importe également que la participation au processus soit ouverte à ces acteurs et bénéficiaires, afin qu’ils puissent s’engager de manière adéquate dans le processus de modification de la situation et de développement des solutions. À cet égard, la participation des parents et des enfants – en fonction de leur âge – représente à la fois un défi et une opportunité. 

Le manuel Primokiz3se veut un instrument au service des communes, des régions et des cantons pour la poursuite des objectifs suivants:

  • élaborer et/ou développer davantage une politique de la petite enfance;
  • établir une compréhension commune de la formation, de l’accueil et de l’éducation de la petite enfance ainsi que de la politique de la petite enfance parmi les acteurs et les décideurs politiques intervenant dans ce domaine et dans les domaines voisins;
  • encourager, relier et coordonner les acteurs du domaine de la petite enfance;
  • créer une base solide pour les décisions et la conduite d’une politique de la petite enfance au niveau des communes, des régions ou des cantons. Élaborer une analyse de la situation et une stratégie pour la petite enfance est une entreprise qui doit de préférence se dérouler dans le cadre d’un projet dont les contours sont décrits avec précision et dont le délai de réalisation est fixe. Divers processus s’inscrivent dans un tel projet. Ils comprennent les modalités de fonctionnement des services administratifs compétents et l’interaction entre ces derniers et des acteurs externes relevant du domaine de la petite enfance, ainsi que les processus décisionnels politiques. Le manuel met donc particulièrement l’accent sur la légitimation politique et l’ancrage du projet, de même que sur les processus qui en découlent.

Le manuel est subdivisé en quatre parties: la partie A, qui comprend le modèle servant de base au processus Primokiz, et les trois parties B, C et D, qui se complètent mutuellement et qui décrivent le processus Primokiz.

Fig. 2: structure du manuel et liens entre les parties A, B, C et D
Fig. 2: structure du manuel et liens entre les parties A, B, C et D

Le contenu du manuel peut être utilisé en le citant ainsi:


Calderón, R.; Edelmann, D. & Simoni, H. (2016): Manuel Primokiz, développement d’une stratégie globale pour la petite enfance. En collaboration avec Stern, S.; éditeur: Fondation Jacobs, Zurich.

  • 1 Les notions de formation, accueil et éducation de la petite enfance, de petite enfance et de domaine de la petite enfance sont synonymes.
  • 2 Citation du Cadre d’orientation pour la formation, l’accueil et l’éducation de la petite enfance en Suisse: www.cadredorientation.ch
  • 3 Le présent manuel a été élaboré sur la base des expériences et des expertises réalisées dans le cadre du programme initial Primokiz de 2013 à 2016.

Matières du Manuel